Coincés dans un jeu vidéo, vous ne pouvez plus vous déconnecter... RPG | NC-16
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La fin d'une première aventure [Saprobion]
 :: ZONE RPG : Les Six Territoires :: Terres sauvages d'Harmonia :: Monts brûmeux

Sexe : Féminin
Points XP & Or : 605
Royaume : Les Terres Sauvages d'Harmonia
Poste : Magicienne
Inventaire : 1 Kit d'aventurier
Potions de vigueur (x5)
lot de 5 bons pour une monture ( 4 restants)
Rations (x10)
Magie : GPS
Kit de réparation magique
Gobelet de l'Assoiffé
Armes : Bâton Magique
Aurore
Aurore
Je suis une Ange

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 27
Objets spéciaux:
Jeu 25 Juin - 15:02

La fin d'une première aventure

Feat Saprobion



Les Monts brûmeux.

La dernière étape pour terminer la quête qui m'avait conduit à croiser la route de Saprobion, le guerrier Lycan.

La route avait été longue et parsemée d'embûches jusqu'au pieds des montagnes ... sportive, intense même. J'avais le sentiment d'avoir vécu plus de choses en une semaine ici que dans la vraie vie en plus de 30 ans de vie.

Et en si peu de temps ... Des sentiments s'étaient vu naître pour le Lycan ...

Nous avions repris rapidement la route après le sanctuaire, délaissant cet épisode houleux et intense derrière nous pour reprendre nos habitudes de vie : Réveil, Entrainement, travail de mes ailes, repas, marche, pause, reprise de la marche jusqu'au soir, repas, tour de garde , repos et la journée suivante arrivait déjà.

Il m'arrivait parfois de me réveiller au plein milieu de la nuit, le souffle court, me demandant ou je me trouvais avant de tourner la tête sur le côté et voir Saprobion à mes côtés.

Quelque fois, j'avais le sentiment de sortir de mon corps ... de ne devenir plus que spectatrice.
Mais Saprobion me ramenait bien vite sur la terre ferme. Bien que nous ayons franchi le cap de l'intimité au sanctuaire, nous restions pourtant bien sage pendant le voyage.

J'osais à peine le frôler ou avoir des gestes plus intimes avec lui comme si la bulle de souvenir du sanctuaire pouvait n'être qu'un rêve qui se brise sous un contact trop prolongé.

Mes regards revenaient bien souvent vers lui mais je m'efforçais de ne pas être oppressante ou envahissante. , me réfugiant dans l'entrainement de mes ailes pour en retrouver au plus vite l'usage et me forcer à ne pas trop tergiverser sur tout cela.

Au bout de quelques jours de marches, nous arrivions donc au pied des montagnes. Il faisait plus frais et les lieux semblaient être plus sauvages. J'inspirais longuement l'air froid , rassérénée, faisant apparaitre la carte pour voir dans quelle direction nous devions aller

- Regarde ... Je pense qu'il faut longer la montagne par ce côté [Je suivais du doigt, un chemin qui semblait serpentait le long de la montagne] et essayer de voir s'il n'y a pas un temple ou une maison ou une grotte ou l'artefact pourrait-être. Si on se dépêche, on y sera avant la tombée de la nuit !

Et dans ces montagnes, mieux valait ne pas trop s'y attarder.

@Saprobion La fin d'une première aventure
Sexe : Masculin
Points XP & Or : 665
Royaume : Obscurion
Poste : Instructeur & Champion d'arène
Inventaire : - 7 potions de santé (pour les blessures et maladies mineures)
- 5 potions de vigueur (pour sauter plus haut ou courir plus vite)
-1 potion de chance (ajoute +1 aux lancers de runes du destin)
- 1 potion anti-zoo (éloigne les animaux sauvages)
- 1 potion de vision nocturne
- 1 portail portatif (1 voyage instantané jusqu'au portail ou sanctuaire de son choix)
- 2 bons pour une monture (à échanger dans une écurie contre 1 cheval/jour)
- Chaines torsadés plus bracelets avec clefs
- vêtements de voyage
- Torche
- corde 15m
Armes : - Heaume en acier
- Cuirasse en acier
- Paire de solerets en acier
- Paire de gantelets en acier
- Claymore
Saprobion
Saprobion
Je suis un Lycan

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 26
Objets spéciaux: - Pierre Incandescente - Gobelet de l'Assoiffé - Amulette de Blanche louve
Mar 7 Juil - 22:55
La route redevenait leur train train quotidien avec tout ce que cela impliquait : entraînement, tour de garde, marche et repos. Fini la sécurité d’un toit au dessus de sa tête, adieu repas copieux de la ville, bien que le géant avait été contraint de ne plus remettre les pieds là bas sous peine de mort. Cependant, il y avait un point qui restait en suspens : Aurore se montrait assez distante depuis cette nuit tumultueuse? dans le sanctuaire.
Elle n’avait fait absolument aucune allusion concernant leurs ébats. Elle prenaient bien soin d’éviter tous contacts prolongés, qu’il soit physique ou visuel. A la grande stupeur du géant. Surpris.

Il se gardait bien de réagir ou de faire une remarque. Pourquoi ? A quoi cela servirait-il ? Était-ce le moment ? Aurore répondait à ces questions par une concentration toute particulière à son entraînement.  L’imaginer ne plus être à ses côtés, lui procurait une douleur qu’il avait oublié depuis bien longtemps. Il suivit l’exemple et balaya dans un coin de son esprit ses questions perturbateurs. Le guerrier se lança au deuxième jour de leur périple dans l’enseignement avec une rigueur accrue. Plus elle serait forte et plus elle pourrait se débrouiller seule, estimait-il.

Ils finirent par arriver. Un léger brouillard accueillait le duo qui profitait pour inspecter l’itinéraire à poursuivre. Le guerrier s’approchait de sa compagne de route déjà à l’étude de la carte. Elle lui montrait un chemin qui semblait suivre les courbes de la montagne. D’un œil critique, il détaillait cette éventualité et d’autres possible. Il hocha de la tête.

- Il le faut – levant la tête, huma l’air frais - Si on ne veut pas mourir de froid cette nuit. Il replongea son attention sur la carte et montra leur chemin du doigt et le tracé à emprunter pour rejoindre celle indiqué par Aurore. En continuant par là on devrait tomber dessus.. Ses pupilles rencontrèrent les iris azur et s’y perdirent instantanément.

Depuis combien de temps n’avait-il eu le loisir de se noyer dans cette mer ? De se trouver si proche l’un de l’autre. Sa poitrine se gonfla plus rapidement. Il aurait tant voulu s’approcher un peu plus, sentir la chaleur de son corps. Le jeune se rendit compte qu’il lui tenait la main. Il la regarda un moment perdu dans une contemplation intense de cette petite chose pure dans sa grande paluche sombre. Son pouce passa dessina une figure incompréhensible avant de de s’en défaire.

-Bien, continuons

Conclua-t-il avant d’ouvrir la marche.

Le géant d’ébène tentait de se réchauffer les bras en les frictionnant avec les mains. Les sens en éveils il continuait d’avancer sur le chemin de terre.  Il fit apparaître sa cape, par le biais de son inventaire, et la plaça ses larges épaules. Saprobion sentit la chaleur revenir dans ses veines. C’est avec un pas plus ferme qu’il prolongea leur épopée.

Plusieurs heures passèrent dans un silence presque religieux. Le guerrier donnait le rythme, prêt à réagir aux premiers mouvements suspects. Suivi par sa compagne magicienne. Ce silence stressait un peu le meneur du moment. Son attention se focalisait tant et si bien sur sa mission qu’il en oublia qu’il n’était pas seul.
Les questions concernant justement l’ange revenait se greffaient dans son investigation. Il gambergea ainsi un long moment, lorsqu’un lapin sortant d’un buisson le fit sursauter, le tirant de sa rêverie.
Sexe : Féminin
Points XP & Or : 605
Royaume : Les Terres Sauvages d'Harmonia
Poste : Magicienne
Inventaire : 1 Kit d'aventurier
Potions de vigueur (x5)
lot de 5 bons pour une monture ( 4 restants)
Rations (x10)
Magie : GPS
Kit de réparation magique
Gobelet de l'Assoiffé
Armes : Bâton Magique
Aurore
Aurore
Je suis une Ange

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 27
Objets spéciaux:
Jeu 16 Juil - 17:20

La fin d'une première aventure

Feat Saprobion



Se perdre dans ton regard ...
Sentir ton souffle brulant
Tes doigts qui glissent entre les mains.
Ma main se perds dans la tienne ... tes caresses aux formes imaginaires sur ma peau ...

Cette douce brulure qui s'allume dans mon ventre ... variant entre Sud et Nord.
L'envie de presser mes doigts sur son avant bras ... faire remonter mes ongle jusqu'à son épaule et empoigner sa nuque pour l'obliger à descendre jusqu'à moi ... revendiquer ses lèvres, son torse ... presser ma main dans le creux de ton dos ... descendre jusqu'à la naissance de tes fe..... Wow .... du calme Aurore... On va se calmer sinon les pompiers auront pas assez d'eau pour t'éteindre ..

Mes doigts qui s'étaient serrés par réflexe au contact de ceux du lycan se calmèrent brusquement quand je me rendis compte que j'avais arrêté de respirer, me laissant aller à des pensées d'ordre intime avec le jeune guerrier.
Il finit par relâcher ma main et prit la tête de la marche, reprenant un ton plus sérieux.

-Bien, continuons.


Il n'y avait rien de plus à ajouter et je le suivis, le corps fiévreux m'aidant pour l'instant à lutter contre la fraicheur qui s'installait.

Saprobion finit par passer sa cape autour de ces épaules et je fis de même, plus par effet de mimétisme qu'à cause du froid. Je me perdais trop dans mes pensées, oubliant le monde autour.

Pourtant , le poids de ma cape sur mes épaules me fit du bien et mon corps froid pu retrouver un peu de chaleur. Je frottais mes mains glacées pour essayer de faire revenir un peu de tiédeur. Notre marche continua ainsi.

Silence
Brise glacé
Avancer , le regard vers l'horizon jusqu'à ne plus percevoir ces mouvements devenus automatismes.

Je n'osais rompre le silence de peur de dire une idiotie ou une parole maladroite.

Je me perdais dans le paysage qui se blanchissait en hauteur par endroit.
L'air froid piquait ma gorge quand je respirais par la bouche mais l'allure soutenue de Saprobion m'obligeait à un rythme rapide.

Lorsque le géant devant moi sursauta d'un coup, me tirant brusquement de mon mutisme, je reculais sur le coup, cognant mon pied contre un caillou et tomba douloureusement sur les fesses, lâchant un petit cri de souris apeuré.

Me relevant péniblement, massant mon fessier , je m'enquis de la situation, n'ayant pas vu pourquoi Saprobion s'était si soudainement arrêté.

- Qu'est ce ... qu'il se passe ?

Lorsque mon compagnon m'expliqua s'être effrayé à cause d'un lapin, je ne pus m'empêcher de plaquer une main contre ma bouche, retenant un éclat de rire avant de dire d'un air sérieux :

- Rassure toi, je pense que le lapin ne te mangera pas !

Je me retourna pour cacher mon visage hilare et éclater de rire , étrangement taquine après un si long silence.

- Mais je peux passer devant si tu préfères que je te protège contre d'autres terrifiants lapins ! Je crois même qu'il y a des effroyables marmottes dans les parages !


@Saprobion La fin d'une première aventure
Sexe : Masculin
Points XP & Or : 665
Royaume : Obscurion
Poste : Instructeur & Champion d'arène
Inventaire : - 7 potions de santé (pour les blessures et maladies mineures)
- 5 potions de vigueur (pour sauter plus haut ou courir plus vite)
-1 potion de chance (ajoute +1 aux lancers de runes du destin)
- 1 potion anti-zoo (éloigne les animaux sauvages)
- 1 potion de vision nocturne
- 1 portail portatif (1 voyage instantané jusqu'au portail ou sanctuaire de son choix)
- 2 bons pour une monture (à échanger dans une écurie contre 1 cheval/jour)
- Chaines torsadés plus bracelets avec clefs
- vêtements de voyage
- Torche
- corde 15m
Armes : - Heaume en acier
- Cuirasse en acier
- Paire de solerets en acier
- Paire de gantelets en acier
- Claymore
Saprobion
Saprobion
Je suis un Lycan

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 26
Objets spéciaux: - Pierre Incandescente - Gobelet de l'Assoiffé - Amulette de Blanche louve
Mer 22 Juil - 7:13
Maudit animal !

Son cœur battait a tous rompre dans sa poitrine qui se soulevait rapidement, engloutissant l’air froid. Par réflexe son corps avait prit une position de combat. Le guerrier se redressa lentement. Nul besoin de tenir ainsi pareil posture pour un vulgaire animal si chétif.

Bien entendu cette action réveilla ses sens, mais aussi sa compagne de route, dont il avait oublié l’existence auparavant, qui venait s’enquérir de lui. L’air qu’elle arborait fit chauffer les joues de honte du géant.
Aurore ne perdait pas une occasion pour rire de lui, petite taquinerie inoffensive et pleine de chaleur. Saprobion était mitigé entre la honte et l’hilarité de la situation.

Il garda le silence lorsqu’elle parla du régime alimentaire du lapin. Mais son regard lançait des flammes. Mais le fait de vouloir le protéger contre de « terribles » lagomorphes et marmottes  le rendit fou.

Le rire cristallin de l’ange se perdait dans les brumes, soudain le silence. Brutal et inquiétant. Aurore ne pouvait plus émettre le moindre son, le corps entravé. Une chaude chaleur intermittente lui réchauffait le coté gauche de son cou.

-Mais rien ne peut te protéger de moi...

Sussura t’il à son oreille avant de la mordiller. Sa forme de vengeance pour les moqueries lancer par sa compagne. Son bras gauche assura un peu plus son étreinte faisant ressortir un peu plus sa poitrine. Ses poumons se gonflaient du parfum naturelle de l’ange. Une autre chaleur prenait naissance. Le temps n’était pas à la distraction. Saprobion garda cette énergie nouvelle en cage et libéra la prisonnière. La main prenait le temps de se retirer glissant lentement sur les lèvres.

- Dommage… Ce ni le lieu ni le moment pour ton éducation, mais tu ne perds rien pour attendre..

Laissa t’il glisser à l’attention de l’ancienne captive. Le contact physique se rompit, mais les deux billes du géant brûlait d’un désir soudain et fugitif. Le calme reprenait lentement possession du guerrier d’ébène. Ajusta sa cape sur les épaules, un dernier regard à ces prunelles azur, puis se remit en marche.

Cette petite attrapade le gonflait d’énergie, chassant par la même occasion ses sombres pensées. La paix régnait et le soleil continuait sa longue course dans le ciel. Celui-ci se teintait bientôt d’orange quand le duo trouvèrent une grotte. Saprobion débutait un premier ramassage de bois sur le chemin. Une fois devant, il déposa sa prise et regarda son ange.

- je reviens...

Dit il avant de s’engouffrer dans la grotte. Au bout de quelques minutes, il revenait en marchant.

-Nous serons en sécurité… Il n’y a pas de marmotte.

Finit il, un sourire en coin. Saprobion se tenait devant son amante aux yeux claires, la bouche asséchée. Il se perdit dans cet océan, hypnotisé. Sa main caressait avant même qu’il ne se rende compte la joue de la belle. Rester ainsi tous ce temps rendait soif intolérable. Il l’étancha au puits des lèvres d’Aurore, lentement, tendrement. Soupir d’aise. Déchirement que de rompre le contact après une telle attente. La mission avant tout.

- Nous devrions faire un feu…

Suggéra t’il. Pour être sur de ne pas envenimer la situation, une distance entre leur corps se créa. Mais une main continuait son attention sur la joue de la belle aillée.
Sexe : Féminin
Points XP & Or : 605
Royaume : Les Terres Sauvages d'Harmonia
Poste : Magicienne
Inventaire : 1 Kit d'aventurier
Potions de vigueur (x5)
lot de 5 bons pour une monture ( 4 restants)
Rations (x10)
Magie : GPS
Kit de réparation magique
Gobelet de l'Assoiffé
Armes : Bâton Magique
Aurore
Aurore
Je suis une Ange

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 27
Objets spéciaux:
Lun 27 Juil - 10:35

La fin d'une première aventure

Feat Saprobion



- Mais rien ne peut te protéger de moi...

Brulure
Tension
Frisson
Paralysie
Prison de chair
Un souffle perturbant contre ma peau

Cet homme me rends folle en un quart de seconde ... Il m'oppresse de sa carrure massive , sa bouche contre mon oreille susurrant quelques douces paroles aux abords dangereuses mais terriblement excitante. J’arrive à peine à respirer , mon corps entravé par le sien.

Mes yeux se relèvent vers son regard de braise quand il se redresse après m'avoir fait gémir en mordillant mon oreille. Mes joues ont repris leur rose couleur et mon coeur semble vouloir sortir de sa cage thoracique.
Mais je parviens tout de même à lâcher quelques mots , à bout de souffle, le corps prit  d'une furieuse ivresse sensuelle.

- Que .. a dit ... que je voulais me protéger ... de toi ... ?

Ma main a envie d'empoigner sa nuque et mon corps se presser contre le sien.
Le magnétisme que dégage Saprobion est irrésistible ... je me sens papillon face à une flamme trop vive, incapable de résister à l'envie de m'y brûler les ailes.

Mais ...

- Dommage… Ce ni le lieu ni le moment pour ton éducation, mais tu ne perds rien pour attendre..

Et le guerrier ne m'offre qu'un dernier regard , allumant ma frustration dans mon corps trop nerveux après un simple contact.

Mais la tension de notre précédent silence semble s'être apaisée et malgré la boule de feu qui a éclot dans mon bas ventre, je me sens un peu plus légère et suit Saprobion un bon moment avant qu'il ne s'arrête à l'entrée  d'une grotte, éclairée par les derniers éclats d'un soleil proche de la disparition nocturne.

Saprobion s'y engagea pour vérifier que la grotte n'était pas occupée, me laissant quelques instants seule, me permettant de revoir les indices et le plan. Quand le lycan revint, il m'assura qu'aucune marmotte ne viendrait nous importuner et je pouffa de rire à cette petite blague avant de me retrouver muette , mise au silence par deux lèvres charnues et brulantes qui m'imposait un silence bienvenue.

La main de Saprobion caressait ma joue.
La tendresse et la douceur d'un baiser chaud tant attendu ... qui réveille ces petites étincelles dans mon coeur et dans mon bas-ventre.

J'y réponds avec un peu d'impatience et d'envie, trop nerveuse pour maintenir une façade calme bien longtemps et mes doigts se nouent dans ses cheveux pour ne plus le laisser partir.

Mais il finit par se reculer, rappelant à l'ordre les priorités de l'instant présent : faire un feu.

Vu la température de mon corps, je n'avais nul besoin d'un feu. La femme raisonnable est balayée par l'ardente mais frêle amante qui reprends ses droits et d'un geste plein d'autorité , bloque l'imposant lycan contre la roche calcaire , faible barrière pour un tel guerrier.

D'un faible coup d'aile mais suffisant pour m'élever à la hauteur du visage de Saprobion, je l’emprisonne de mes deux bras autour de son cou, l'obligeant à me maintenir contre lui pour m'éviter de retoucher le sol, mes ailes retombant dans mon dos, ma bouche fiévreuse réclamant la sienne.

Qu'est ce que j'aimais l'embrasser ... la douceur de ces lèvres contre les miennes ... ses bras solides qui me soulève comme une plume, me protège et me font découvrir des plaisirs intimes insoupçonnés...

Ma langue s'impose entre ces lèvres, cherchant sa soeur jumelle pour des caresses plus sensuelles, mon corps se tends contre le sien et je ne le relache que lorsque mon souffle se trouble.

Je me laisse glisser contre son buste jusqu'à atteindre à nouveau la terre ferme.

- Maintenant ... on peut faire un feu.

Je lui octroie un sourire innocent mais mon regard est rempli de sous-entendu.

Lui laissant le temps de reprendre ces esprits, je m'approche du tas de bois et après avoir assembler des pierres en rond pour mettre en place un foyer, je positionne les branches plus fines en dessous et les plus imposantes au dessus pour que le feu prenne plus facilement.
Au bout  de quelques instants, de douces flammes s'élèvent éclairant la grotte qui prends des allures de cavernes vu la hauteur du plafond. De l'eau doit couler à l'intérieur car un "plic ploc" se fait entendre de manière régulière.

Nous installons le campement et je sors deux rations, tendant une à Saprobion.
Je grignotte quelques morceaux, baillant souvent mais observant la carte et réfléchissant à la fin de la quête.

- J'ai l'impression qu'on est plus très loin de l'objectif ... Mais j'arrive pas à savoir si le lieu ou est censé être l'artéfact est vraiment au pied de la montagne ou un peu plus en hauteur ...


Je relève les yeux vers la grotte observant les dessins des flammes sur les murs. Le fond restait dans l'obscurité et je n'arrivais pas à voir si la grotte s'arrêtait là ou non.

- La grotte s'arrête au bout [Je pointais du doigt la partie cachée par l'obscurité] ou elle s'étends plus loin ?

@Saprobion La fin d'une première aventure
Sexe : Masculin
Points XP & Or : 665
Royaume : Obscurion
Poste : Instructeur & Champion d'arène
Inventaire : - 7 potions de santé (pour les blessures et maladies mineures)
- 5 potions de vigueur (pour sauter plus haut ou courir plus vite)
-1 potion de chance (ajoute +1 aux lancers de runes du destin)
- 1 potion anti-zoo (éloigne les animaux sauvages)
- 1 potion de vision nocturne
- 1 portail portatif (1 voyage instantané jusqu'au portail ou sanctuaire de son choix)
- 2 bons pour une monture (à échanger dans une écurie contre 1 cheval/jour)
- Chaines torsadés plus bracelets avec clefs
- vêtements de voyage
- Torche
- corde 15m
Armes : - Heaume en acier
- Cuirasse en acier
- Paire de solerets en acier
- Paire de gantelets en acier
- Claymore
Saprobion
Saprobion
Je suis un Lycan

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 26
Objets spéciaux: - Pierre Incandescente - Gobelet de l'Assoiffé - Amulette de Blanche louve
Jeu 6 Aoû - 17:59
Oui, bien dommage songeait-il alors que le guerrier se détachait de sa prisonnière. Les effluves déjà bien loin de l’ange, tourmentèrent son esprit pendant un long moment alors que le duo reprenaient sa route pour un abri.
Ne pas vouloir être protéger de sa personne. Cette phrase se calait dans un coin chaud dans les souvenirs récents du meneur, passant régulièrement sa présence dès l’oubli menaçait. Cela dura, le feu dormant de Saprobion ne demandait qu’à s’épanouir et consumer l’être du jeune homme. Le baiser si tendrement offert éveillait les braises, mais comment résister à une telle douceur, à un si profond regard encadré d’or.

Il se devait de garder une certaine distance entre la tentatrice et lui-même. Non pas qu’il éprouvait de l’aversion à son encontre, bien au contraire. Saprobion tentait de garder les idées claires. L’ange ne comptait pas laisser son amant à si bon compte. Poussé contre la fraîcheur du calcaire, le jeune homme à la peau d’ébène dévisagea sa belle dont l’étincelle de ses pupilles n’avait d’égal l’astre solaire. Elle finit dans ces bras après s’être élevé d’un mouvement de sa paire d’ailes.
Le visage du lycan, prisonnier d’un étau sensuel, répondait aux attentes de son geôlier. Elle demandait, il donnait d’avantage. L’impatience se transmit à son amant dont le feu devint brasier. Sa langue emporta sa jumelle dans une danse lascive. Est-ce vraiment une ange ? Ses mains fermes resserraient leur prise afin qu’elle ne glisse pas ou qu’elle ne lui échappe pas, plutôt.

Ils étaient aussi ferme la dernière fois que… ?

Leurs souffles résonnaient contre les parois naturelles, saccadés, le cœur battant. Aurore glissait lentement sur cette paroi de muscles touchant tranquillement le plancher des vaches. Elle estimait pouvoir, maintenant, allumer le feu. C’est un autre feu qu’elle avait allumé en son sein. Sourire innocent à son attention… Mais bien sur, ce regard semblait du même avis... Allumeuse !

Saprobion dévorait son amante occupée des yeux. Perdu entre la frustration et l’envie de la pousser en avant et s’offrir une douce vengeance dûment méritée. Il grogna. Son dos quitta la fraîcheur de la pierre, se mordait la lèvre jusqu’au sang, le regard fou. Puis sortit prendre l’air. L’épiderme du géant réagissait vivement au changement de température, chaque respiration formait un petit nuage. Il regardait la luminosité s’estomper lentement.

Le lac remuant de son esprit trouva enfin la sérénité, sans aucune once venant troublé sa surface. Pour le moment. Il décida de rentrer à l’intérieur, car la chaleur quittait sa masse corpulente plus rapidement qu’il ne l’aurait cru. C’est avec plaisir qu’il entra savourant par avance les flammes dansantes sur les parois de la grotte. Ils installèrent le campement pour la nuit.
Saprobion mangeait la ration donnée par son ange et la regardait. Celle-ci ne quittait pas la carte des yeux.

- J'ai l'impression qu'on est plus très loin de l'objectif ... Mais j'arrive pas à savoir si le lieu où est censé être l’artefact est vraiment au pied de la montagne ou un peu plus en hauteur ...

Il fronça les sourcils et s’approcha pour voir un peu mieux le plan. Il était difficile de voir les hauteurs sur une carte plate. Leur but pouvait bien être au dessus d’eux comme sous terre. Mais il pensait que si c’était le cas, il ne pourrait le voir sur le plan. Ce qui voudrait dire…

- La grotte s'arrête au bout [Je pointais du doigt la partie cachée par l'obscurité] ou elle s’étend plus loin ?

- je n’ai pas regardé jusqu’au bout

Admit-il en se retournant comme pour sonder les ténèbres de la grotte. Il avait le doute d’avoir pu manquer un passage. Il se leva et prit une branche enflammée en guise de torche.

- je vais voir ça

Ajouta-t-il avant de joindre l’acte à la parole. Le « plic ploc » régulier accompagnait les pas du guerrier. Les flammes de la torche éclairaient son chemin étirant des ombres difformes autour de lui. Il continua son chemin jusqu’au fond sans voir de passage. Il avança jusqu’à la paroi qu’il tâta de la main. Rien. Son regard balayait les hauteurs. Plusieurs stalactites laissaient glisser des gouttes d’eau. Des petites flaques naturelles ici et là. Puis il s’immobilisa un instant, il cru apercevoir quelque chose dans le reflet de l’eau, il s’approcha de la paroi où l’un de ces mini bassin se déversait sous la roche. Le géant se pencha et approcha sa torche. Il semblait bien y avoir un passage, mais hélas, pas assez grand pour lui.

Peut-être que...

Il appela sa compagne de voyage à la rescousse. Sa frimousse entourée d’or ne tarda pas à apparaître. Il lui montra le passage et lui demanda de jeter un œil pendant qu’il cherchait un moyen d’agrandir l’orifice.
Sexe : Féminin
Points XP & Or : 605
Royaume : Les Terres Sauvages d'Harmonia
Poste : Magicienne
Inventaire : 1 Kit d'aventurier
Potions de vigueur (x5)
lot de 5 bons pour une monture ( 4 restants)
Rations (x10)
Magie : GPS
Kit de réparation magique
Gobelet de l'Assoiffé
Armes : Bâton Magique
Aurore
Aurore
Je suis une Ange

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 27
Objets spéciaux:
Jeu 13 Aoû - 17:44

La fin d'une première aventure

Feat Saprobion



Penchés au dessus de la carte , nous essayions de déterminer ou pouvait bien se trouver l'endroit ou se cachait l'artefact de ma quête. Si proche du but ... et pourtant si loin ...

L'odeur de mon Lycan venait chatouiller mon nez et hormis un léger sourire, je restais de marbre, gardant mes pulsions et désirs enfui au plus profond de moi. Peut-être pourrais-je les laisser exploser plus tard mais pour l’instant : la quête.

- Je n’ai pas regardé jusqu’au bout

Saprobion se redressa , prenant une torche avec lui avant de se diriger vers les ténèbres au fond de la grotte.

Je le suivais du regard, refermant ma carte. La grotte n'était pas très haute , juste assez pour permettre au lycan de marcher droit. Sa torche éclaboussait les parois humides d'une lueur chaleureuse créant des ombres étranges tout autour de lui. Son dos se dessinait en ombre chinoise et je ne me lassais pas de l'observer. Un colosse de muscle, bestiale et puissant qui pourtant savait aussi faire preuve d'une douceur incroyable.

Repliant mes genoux sous mon menton, je souriais, éperdument ... perdu dans mes sentiments. Mon cœur pulsait à toute allure pour cet homme. Et de constater cela était à la fois grisant et pourtant très culpabilisant. Même en acceptant mes sentiments, je ne pouvais me détacher de mon ancienne vie ... de ma vie maritale. Par réflexe je portais mes doigts à ma main gauche , cherchant mon alliance que je n'avais plus.

Par chance, Saprobion m'appela à ce moment la.

M'emparant de mon bâton, j’accourus vers le lycan qui , penchait au dessus d'un petit bassin. Il pointa du doigt un passage qui passait de l'autre côté et à voir la taille du trou, il était évident que Saprobion ne passerait pas.

- Je vais aller voir ... tu restes là !

Un peu taquine et imaginant très bien que de rester derrière ne devait pas lui plaire, je m'avance vers le bassin et plonge le pied dans l'eau.

Je le ressors aussitôt.

- Wow... mais c'est froid ...

Sur le coup, je fanfaronne un peu moins et entre doucement dans l'eau en lâchant quelques petits gémissements quand le froid s'empare de mon corps.


Enfin immergée, halète un peu le temps de m'habituer au froid. Je m'approche du passage et inspire une grande bouffée d'air avant de plonger, mon bâton devant moi au cas ou quelque chose viendrait m'attaquer. Je m'engouffre dans le passage, un peu angoissée par le sentiment de claustrophobie quand je vois que le passage est un peu long et resserrée.
Si l'air vient à me manquer, je ne pourrais pas faire demi tour et je me force donc à nager plus vite et à garder mon calme.

Mais enfin, je remonte à la surface et reprends mon souffle. La caverne semble être plus haute de plafond mais reste sombre hormis un petit rayon de lumière tombant sur une sorte d'autel.

Atteignant la rive, je ressort, grelottant mais indemne.

- Tu m'entends ?

Criant vers le mur fait d'un imposant amas de rocher qui semblait s'être effondré depuis longtemps, coupant la caverne en deux, j'espérais que le lycan entendrait ma voix.

Saprobion finit par répondre et je dû dresser l'oreille pour percevoir sa voix.

Bon au moins, il sait que tout va bien.

Je m'approchais donc de l'autel, curieuse, observant tout de même les alentours.
Hormis des stalactites, je ne voyais pas le plafond et rien ne se reflétait dans les flaques sur le sol.

Il n'y avait rien dans cette espèce de salle, juste l'autel fait d'un bloc de granite faiblement illuminé.

- Enfin ... l'artefact doit être là !

Mais en parvenant face à l'autel, je pus constater avec déception que ... il n'y avait rien ... Absolument rien ... Il y avait un renfoncement qui indiquait bien que quelque chose avait été déposé ici mais il était à présent vide ...

Dans le doute, je regardais par terre , autour, fit le tour de la pièce mais ne trouvait rien.
Dégoutée , je soupirais avec fureur ... tout cela pour rien du tout ??

Agacé, je frappais mon bâton contre le sol de pierre , maugréant. Le bruit se proagea dans la salle en un écho furieux mais je n'y prêtais pas d'attention, râlant mentalement.

Pourtant un son me fit relever la tête. Faible d'abord puis sembla se multiplier ... comme un bruit de battement ou de claquement plutôt ...
Le plafond restait invisible dans les ténèbres mais je le scrutais, me demandant ce qu'étais ce bruit étrange.

Quand je vis une première forme sombre se détacher de l'obscurité, suivi bientôt d'une multitude d'autres , j'en oubliais immédiatement ma rage. Les battements que j'entendais provenait de milliers d'ailes noires bientôt accompagné de cris stridents.

Des chauves souris ...

De grosses chauves souris qui fonçaient vers moi, furieuses d'avoir été réveillées.

Je hurla de peur.

Elles tournoyèrent autour de moi, m'écorchant de leurs griffes acérés , se longeant dans ma chevelure , essayant de s'enfuir en tirant sur quelques mèches d'or , déchirait ma tenue alors que j'essayais de me protéger, mes bras par-dessus mon visage, me recroquevillant contre le sol.

Il fallait que je parte, que je m'enfuis. Je sentais les griffures sur mes bras, mon visage, mes jambes ... partout. Et même en me redressant et donnant des coups de bâton dans les airs, je ne parvenait pas à les repousser.

Je devais trouver une solution et vite.

@Saprobion La fin d'une première aventure
Sexe : Masculin
Points XP & Or : 665
Royaume : Obscurion
Poste : Instructeur & Champion d'arène
Inventaire : - 7 potions de santé (pour les blessures et maladies mineures)
- 5 potions de vigueur (pour sauter plus haut ou courir plus vite)
-1 potion de chance (ajoute +1 aux lancers de runes du destin)
- 1 potion anti-zoo (éloigne les animaux sauvages)
- 1 potion de vision nocturne
- 1 portail portatif (1 voyage instantané jusqu'au portail ou sanctuaire de son choix)
- 2 bons pour une monture (à échanger dans une écurie contre 1 cheval/jour)
- Chaines torsadés plus bracelets avec clefs
- vêtements de voyage
- Torche
- corde 15m
Armes : - Heaume en acier
- Cuirasse en acier
- Paire de solerets en acier
- Paire de gantelets en acier
- Claymore
Saprobion
Saprobion
Je suis un Lycan

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 26
Objets spéciaux: - Pierre Incandescente - Gobelet de l'Assoiffé - Amulette de Blanche louve
Lun 17 Aoû - 16:04
Genoux à terre, le regard se perdait dans cette masse d’eau dont il ne pouvait déduire la profondeur dans cette noirceur insondable. L’arrivée d’Aurore attira son attention. Après une rapide explication de la situation, elle décida d’y aller, demandant au guerrier de rester là.

- Très drôle, comme si je pouvais aller ailleurs.

Répondit-il en marmonnant. Les bras croisés, Saprobion suivait des yeux la belle ange s’avancer vers le bassin. Sa première tentative se soldait par un échec cuisant, pour le plus grand plaisir de l’auditoire attentif. La fraîcheur calmait les ardeurs les plus téméraires. Un sourire se dessinait sur son visage de pierre.

-Si c’est trop pour toi, tu peux renoncer… et te blottir dans une couverture.

Sur le ton de la taquinerie. Le guerrier voyait un possible futur, près du feu, blotti l’un contre l’autre, tentant de garder la bonne température de leur corps. La réalité prit le dessus. Aurore reprenait du poil de la bête et avançait dans l’eau laissant quelques gémissements se répercuter contre les parois de la grotte. Mélodie angélique ravissant l’audition du Lycan.

Chanter encore.

Quand elle posa sa main sur la pierre, prête à disparaître de sa vue, le géant ressentit une pointe dans son cœur. Sa poitrine se gonflait plus vite. Il voulu dire un mot, mais ses lèvres restaient closes. Elle disparut, happée par les ténèbres.

Saprobion restait là, fixant les quelques bulles marquant la position où se trouvait son ange auparavant. Elle se glissait en lui dans ses veines, tel un serpent, jusqu’à ses poumons. De suite ils s’emplirent d’air et travaillaient plus vite. Son cœur reçu aussi la visite de cette étrangère. Il battait plus fort dans sa poitrine manquant de sortir de son emplacement. L’homme à la peau d’ébène respirait comme un taureau sur le point de charger. Il s’approcha de la paroi guettant une forme familière.

Si elle s’était noyée?

Il secoua la tête et tentait d’apaiser ses craintes. L’oreille tendue, Saprobion espérait capter la moindre preuve du bien être de sa compagne. La main se referma lentement. Puis, la voix d’Aurore lui parvint. Faiblement, mais assez distinctement. Il se détendit.

-Oui, je t’entends !

Cria-t-il en retour. Elle allait bien, quel soulagement. Temporaire certes, car il ignorait tous des dangers qui l’attendaient.
Attendre, espérer, douter, s’inquiéter… Pour seul compagnie la flamme devant lui consumait le bois où il reposait. Le craquement de celui-ci se joignait au « plic ploc » brisant le silence ambiant. Saprobion s’adossait contre le mur, fermant lentement les yeux. Il voyait la blancheur des ailes, l’or de cette cascade entourant ses yeux azur. Le souvenir de son odeur, vivace, apaisait sa tension. Sa concentration s’exacerbait sur les détails de l’anatomie de l’ange, ainsi il oubliait la course du temps.
Un son le tira de sa… méditation. Le jeune homme ouvrit les yeux effaçant une dernière image de sa compagne aux joues chauffées. Combien de temps s’était-il écoulé ? Etait-elle revenue ? Hélas non. Il inspira profondément et se mit sur ses pieds. Que se passait-il donc ? Un hurlement de terreur coupa court à toutes interrogations. C’était la voix d’ Aurore !

Le géant frappa la roche de ses poings. Il hurla le nom de l’ange sans interrompre le martèlement qui résonnait comme un tambour. Il sentait si impuissant, incapable de venir en aide à celle qui faisait bondir son cœur à chacun de ces sourires. Il ne voulait pas la perdre, pas comme ça. Des taches brunes marquaient la pierre. Les morceaux les plus fragiles dégringolaient entre ses jambes. La douleur signalaient sa présence, mais la frustration muselait cette gêneuse.

-Aurore ! Cria-t-il à nouveau.
Combien de temps lui faudrait-il pour ouvrir un passage ?
Un détachement de pierres manqua de peu son pied droit, libérant un petit trou. Il souffla brièvement et hurla le nom de l’ange avant  de tenter d’agrandir le trou. Mais en faisant cela, il risquait de boucher le bassin et couper sa seule sortie et d’assister désarmé à une tragédie.

Sexe : Féminin
Points XP & Or : 605
Royaume : Les Terres Sauvages d'Harmonia
Poste : Magicienne
Inventaire : 1 Kit d'aventurier
Potions de vigueur (x5)
lot de 5 bons pour une monture ( 4 restants)
Rations (x10)
Magie : GPS
Kit de réparation magique
Gobelet de l'Assoiffé
Armes : Bâton Magique
Aurore
Aurore
Je suis une Ange

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 27
Objets spéciaux:
Mer 19 Aoû - 11:58

La fin d'une première aventure

Feat Saprobion



Ces maudites chauves-souris ne me laissaient aucun répit et mon corps était criblé de griffures. Allaient-elles finir par me défigurer complètement ?

Essayant de réfléchir parmi les cris stridents, me vint enfin une idée : l'éblouissement !
Je ne réfléchis pas d'avantage et tentait de me concentrer pour projeter de la lumière autour de moi. Fixé sur ma respiration , j'entendais par-dessus le bruit assourdissant des cris , des coups contre la roche.

Saprobion ?
Le pauvre devait devenir fou....

Je levais mon bâton et commençait à me préparer mais ces sales créatures, en volant en groupe contre moi me firent lâcher mon arme, m'empêchant de faire mon sort, le propulsant hors de ma portée.

"Putain, c'est pas vrai !"

La peur prit le dessus et dans un instinct de survie, je courus vers le petit lac , m'y jetant sans retenue pour échapper à ces créatures de la nuit.

Mais je ne pouvais pas partir sans mon bâton ... Je restais sous l'eau , me rapprochant du mur pour m'éloigner des créatures qui volaient au-dessus de la surface , semblant attendre que je ressorte. Caché derrière un rocher qui me cachait un peu, je restais le plus silencieuse possible , tremblant de froid dans cette eau glacé qui brulait mes plaies.

Je devais attendre que les Chiroptères se calment un peu pour tenter de reprendre mon bâton gisant sur le sol à plusieurs mètres de ma position.

M'agrippant à un rocher, claquant des dents en surveillant le vol noir des créatures, je patiente , mal à l'aise, colorant le rocher de rouge. Je ne peux crier pour prévenir Saprobion de peur d'énerver à nouveau le groupe de volants.

Au bout de quelques minutes, les oiseaux de nuit semblent se calmer et commencent à retourner vers les hauteurs.
Je ne sens plus mes doigts ni mes jambes mais c'était le moment pour retourner sur la berge, attraper mon bâton et repartir.

Avec lenteur , je me hissais sur le rebord, essayant de faire le moins de bruit possible.
Le plus gros du groupe avait regagné les ténèbres mais certaines continuaient de voleter ou s'accrochant à la façade calcaire.

Un pas après l'autre, lentement en direction de mon bâton ... Retenant mon souffle , une main devant ma bouche pour m'éviter de claquer des dents ou de crier, je me mis à genou pour continuer à quatre pattes, mes sandales faisant trop de bruit à mon goût.

Mais le sol inégal n'était pas toujours lisse et je m'écorchais les genoux en avançant.

"Encore ... quelques mètres ... allez ... !!"

Enfin mes doigts se refermèrent sur le pommeau familier et je laissais échapper un soupir de soulagement. Maintenant, demi-tour au plus vite, retournant vers le bassin d'eau un peu trop vite , cognant des cailloux sur mon passage, je faisais un peu trop de bruit, énervant quelques chauves-souris volant non loin de moi. Recommençant à crier , les chiroptères revenaient à l'assaut, plongeant vers moi, heureusement au moment ou moi-même je retrouvais les eaux glacées , m'enfonçant dans les ténèbres aqueuses, nageant à toute allure, mon bâton devant moi, passant dans le tunnel étroit, m'écorchant encore un peu au passage à vouloir sortir si vite.

Mais enfin, je m'extirpais de ce boyau de roche, brisant la surface de l'eau en aspirant avec avidité de grandes goulées d'air, épuisée, m'appuyant contre le rebord lâchant mon bâton sur le sol rocailleux sans avoir la force de me redresser pour m'extraire de l'eau. Claquant des dents , le corps tremblant après l’excès d'adrénaline mêlé au froid, je répondais par saccade au lycan.

- L'artefact ... il ... il était plus là... quelqu'un a ... a dû... le trouver avant nous ... tout ça .. pour rien !!

@Saprobion La fin d'une première aventure
Sexe : Masculin
Points XP & Or : 665
Royaume : Obscurion
Poste : Instructeur & Champion d'arène
Inventaire : - 7 potions de santé (pour les blessures et maladies mineures)
- 5 potions de vigueur (pour sauter plus haut ou courir plus vite)
-1 potion de chance (ajoute +1 aux lancers de runes du destin)
- 1 potion anti-zoo (éloigne les animaux sauvages)
- 1 potion de vision nocturne
- 1 portail portatif (1 voyage instantané jusqu'au portail ou sanctuaire de son choix)
- 2 bons pour une monture (à échanger dans une écurie contre 1 cheval/jour)
- Chaines torsadés plus bracelets avec clefs
- vêtements de voyage
- Torche
- corde 15m
Armes : - Heaume en acier
- Cuirasse en acier
- Paire de solerets en acier
- Paire de gantelets en acier
- Claymore
Saprobion
Saprobion
Je suis un Lycan

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 26
Objets spéciaux: - Pierre Incandescente - Gobelet de l'Assoiffé - Amulette de Blanche louve
Mer 19 Aoû - 20:21
Boum… Boum… Boum…

Saprobion déversait sa rage, sa frustration, sa douleur sur la pierre qui lui tenait tête. La petite ouverture faite par ses soins, ne lui permettait pas d’entrevoir ce qui se passait de l’autre côté, mais les sons lui parvenaient distinctement. Le martèlement sourd s’entendait parmi le brouhaha des mammifères volants.

Le géant tendit l’oreille. Des milliers de bruissements d’ailes ?! Ses méninges se mirent à carburer cherchant les responsables d’une telle agitation. La réponse fut instantanée. Il souffla.

Sa vie n’est pas en danger… Sauf si elles aiment le sang… Arrête de penser !

Mais la sérénité n’avait pas encore élu domicile en lui, bien au contraire. Même si sa vie n’était pas menacée, les blessures que ces petites créatures de la nuit occasionnaient pouvaient être handicapantes : Comme perdre un œil.

plouf

Il entendit plonger tout prêt et son regard se posa instantanément sur la surface liquide. Rien. L’attente devenait insoutenable. L’angoisse le prit dans ces filets. Pensant qu’elle pouvait rester bloquée à cause des rochers tombés lors de sa tentative d’abattre le mur. Il Commença a enlever les plus gros et plongea la main dans le passage immergé. Sa main balayait le fond sans rencontrer de corps. Rien de tout cela. Saprobion fut soulagé. Mais ne pas avoir de nouvelles de sa compagne le rendait... Il retourna à son seul point d’écoute.

Peu à peu le calme revenait et toujours pas de trace d’Aurore. Il ruminait silencieusement comme  le monstre caché sous le lit attendant le moment opportun pour bondir. Le seul sens pouvant lui être utile en éveil, à l’affût du moindre indice des événements se déroulant actuellement. De l’eau tombant en cascade sur la pierre et de nouveau le silence. Puis de nouveau les nocturnes sortaient de leur sommeil dérangés par une connaissance commune. De nouveau le « plouf ». Allait-elle revenir cette fois ?

Saprobion détruisit les éboulements qui volèrent en éclat. Il trouva l’ange bataillant comme une diablesse. Il la chargea sur son épaule et quitta cette sombre grotte poursuivit par les furies en nombre. Mais la réalité ne collait pas à cette image du guerrier sauveur. Craintif, en retrait comme un pauvre chiot qui attend le retour de son maître. Ses dents se serrèrent au point de briser un os.

Il perçut quelques chose dans les sombres profondeurs du passage. Brisant la surface, le bâton de la mage triompha des eaux, puis enfin un soleil filandreux apparut. Aurore revenait enfin !

Elle haletait, grelottait, parlait avec difficulté. Saprobion la regardait sans donner l’impression d’écouter la moindre parole à son attention. Ses bras plongèrent dans l’eau, saisir l’ange sous les bras. Puis il extirpa la malheureuse d’un coup grognant de colère.

- Petite idiote !

Grogna-t-il avant de charger sa prise sous son bras comme un sac à patate. D’un pas, il fut proche du sceptre. Une fois en main, retourna vers leur campement sans un regard de plus.

- Je vais la tuer… Je sens que je vais la tuer…

Grommelait-il sur le trajet. Le feu brûlait toujours, malgré une diminution visible. Le géant déposa son paquetage sur ses jambes, plongea dans ces pupilles azur alors que ses sombres iris auraient pu faire fonde le métal.

- Qu’est-ce qui t’as pris d’hurler comme ça ?! Tu veux en finir avec la vie ?! Prudence, ce mot te dit quelque chose ? !- Le lycan n’entendait rien perdu dans ce volcan de sentiment qui prenait vie dans ces mots. Si longtemps muselé dans cette horrible attente sans rien pouvoir faire et entendre des cris de son ange Maintenant se déversait sans retenue… Sa cape apparut comme par magie. D’un mouvement du jeune homme, il ne restait que le visage d’Aurore de visible. Ses grandes mains se refermaient sur les fines épaules de la jeune femme.

- T’essaies de me faire mourir de peur ?! Ne me refait plus jamais un truc pareil ou je m’occuperais personnellement de ton cas !!

Vociférait-il sur un ton tout autre. La tension de son être s’affaissait après tant d’intensité. Il ressentait maintenant le douleur et le soulagement de la revoir saine et sauve. Et en un seul morceau ! Il soupira longuement.
Saprobion l’amena contre son cœur trop chamboulé pour émettre un battement serein. L’étreinte dura un long moment avant qu’il ne daigne lui rendre sa liberté de mouvement.

-Quitte tes vêtements, tu risques d’attraper froid…


d’une voix douce et chaleureuse. Connaissant l’anatomie de sa partenaire, il ne se formula pas pour lui porter assistance. Un à un les tissus humides tombèrent laissant une jeune femme en petite tenue sous le couverte d’une épaisse cape. L’œil autrefois dur du guerrier s’attardait sur la plastique d’Aurore, d’un attrait très particulier.
Saprobion présentait un certain malaise, mais ne pouvait se détourner. Hypnotisé par ce que renfermait la pèlerine pour géant. Il déglutit.

L’homme à la peau d’ébène s’improvisait guérisseur. Après avoir fait asseoir sa patiente, il entreprit un examen minutieux des multiples blessures du à sa fâcheuse rencontre. Rien de bien méchant pensait-il alors que ses mains entouraient la tête de sa compagne et la faisait prendre différentes position avant de se fixer devant ses iris.

- Alors comme ça, il ne reste rien…

Tout en débouchant la gourde d’eau. Le bout de tissu humide passait sur les meurtrissures. Il lui fallut une volonté de fer et une concentration intense sur le soin  pour éviter que de viles pensées ne ternissent son action.
Plus dur pour lui, la quête touchait réellement à sa conclusion et cela pouvait signifier qu’une chose...
Sexe : Féminin
Points XP & Or : 605
Royaume : Les Terres Sauvages d'Harmonia
Poste : Magicienne
Inventaire : 1 Kit d'aventurier
Potions de vigueur (x5)
lot de 5 bons pour une monture ( 4 restants)
Rations (x10)
Magie : GPS
Kit de réparation magique
Gobelet de l'Assoiffé
Armes : Bâton Magique
Aurore
Aurore
Je suis une Ange

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 27
Objets spéciaux:
Jeu 20 Aoû - 17:12

La fin d'une première aventure

Feat Saprobion



Relevant les yeux vers le géant d'ébène , je l'informais de l'absence de l'artefact, justifant mes mains vides mais il ne semblait pas m'écouter. Son regard était étrange. Absent ... Menaçant ...

Puis il se mit en mouvement, m'attrapant sous les bras pour me sortir de l'eau. J'allais le remercier mais il me chargea sous son bras sans délicatesse.
Furieux.
Me traitant d'idiote, il attrapa au passage mon bâton et se dirigea vers le campement menaçant de me tuer.

- Saprobion ... attends ! S'il te plait...

Il ne m'écoutait absolument pas et une peur sourde me serra la gorge. Il allait me passer un savon alors que j'étais déjà en mauvais état ... Et à cet instant, Saprobion prit les traits de mon mari et je ressentis la même chose qu'à l’époque : Une envie de m'enfuir. Loin. Très loin.

La peur me faisait trembler plus que le froid mais Saprobion ne pouvait le percevoir comme tel.
Me faisant assoir sur ces cuisses, le lycan hurla sur moi sa colère, sa frustration et sa peur. Je restais muette , subissant ces représailles sans pouvoir me défendre. Je me détestais de pas pouvoir répondre, de lui dire de se calmer, d'essayer de le rassurer ou simplement de le gifler pour lui apprendre à me traiter correctement et pas comme une enfant qu'on punit

Mais que ce soit dans cet univers ou dans un autre, je gardais cette même faiblesse qui cloisonnait mes lèvres et m'empêchait de me défendre, subissant alors les remontrances justes ou injustes.

Faisant apparaître sa cape, il m'entoura avec, ses mains serrant mes épaules. Mes yeux me brûlaient et je devais planter mes ongles sur le dos de ma main pour combattre l'envie de lâcher ces gouttes d'eau salée bien trop significative.

- T’essaies de me faire mourir de peur ?! Ne me refait plus jamais un truc pareil ou je m’occuperais personnellement de ton cas !!


N'étais-ce pas ce qu'il était entrain de faire déjà ... ?

Ses bras m'entourèrent et je me retrouvais contre lui, la joue appuyée contre son buste, sentant les battements furieux de son cœur, un lourd battement ressemblant à des remontrances contre mon attitude. Son corps s’affaissa et il soupira longuement. Maintenant qu'il avait tout lâcher , il semblait enfin s'adoucir.

Je restais toujours aussi immobile, incapable du moindre geste, en plus du fait que la cape du lycan entravait mes bras.

Le plus terrible en cet instant était le sentiment partagé qui déchirait mon cœur : L'envie de le serrer dans mes bras, m'excuser et le rassurer.
De l'autre, l'horrible désir de repousser le jeune homme , m'éloigner de lui , lui rappelait qu'il n'avait aucun droit à m'engueuler comme il l'avait fait que ce soit à cause de la peur ou d'un autre sentiment.

"Ne pleure pas ...
Calme toi ...
Il a eu peur ... c'est parce qu'il tient à toi ...
C'est dur à contrôler la peur
Il avait besoin de faire baisser la pression ...
Tu devrais t'excuser
Après tout c'est ta faute ..."

Au bout d'un long moment, Saprobion finit par me relâcher, m'ordonnant de me dévêtir.
J'obéis sans rien dire, gardant seulement mes sous-vêtements. Je ne voulais pas être nue face à lui ... j'aurais eu encore plus le sentiment d'être vulnérable que je ne l'étais déjà. Je refermais bien vite la cape autour de moi, m'asseyant à côté de Saprobion. Il vérifiait mes blessures, tamponnant les plaies avec un tissu humide.

J'étais vidée et n'utilisa même pas ma capacité de soin pour mes blessures. Autant garder les marques de mon attitude "idiote".

- Alors comme ça, il ne reste rien…

Je hochais la tête en attendant qu'il finisse son inspection.
Une fois que le lycan eut terminé, je me relevais enfin , m'écartant de lui , faisant quelques pas vers l'entrée de la grotte, respirant un peu mieux maintenant que je ne l'avais plus dans mon champ de vision.

- L'artefact devait se trouver ici. Il y avait un autel sur lequel, il avait dû être posé. J'ai eu beau fouiller partout, il n'y était pas.

Ma voix était étonnamment calme. Atone même.

- Je suis désolé, je t'ai entrainé dans cette quête pour rien.

Et cela voulait aussi dire qu'à présent, elle était terminée, ouvrant donc un nouvel horizon de possibilité.

Et pour moi, l'horizon s'illuminait avec clarté. Je devais continuer seule et apprendre à me débrouiller pour ne pas dépendre de qui que ce soit ... pour ne décevoir personne.

- Mais à présent, c'est fini.

Une évidence ... une sentence.

Comme avec mon mari, j'étais incapable d'être un soutien pour celui que j'aimais. J'avais besoin de devenir plus forte, plus confiante ... Apprendre à me dépasser ... mais ... en restant avec Saprobion , je savais que je me reposerais trop sur lui et n'arriverais jamais à devenir ... meilleure.

Même si la perspective d'une séparation me déchirait le cœur, je savais que si je ne le faisais pas ... je serais toujours une "pauvre idiote" qui inquièterait mon entourage, me reposant sur leur force sans utiliser la mienne.

Et pour découvrir ma propre force, mes faiblesses et apprendre à avoir confiance en moi, je devais être seule. Et cela débutait dès à présent.

@Saprobion La fin d'une première aventure
Sexe : Masculin
Points XP & Or : 665
Royaume : Obscurion
Poste : Instructeur & Champion d'arène
Inventaire : - 7 potions de santé (pour les blessures et maladies mineures)
- 5 potions de vigueur (pour sauter plus haut ou courir plus vite)
-1 potion de chance (ajoute +1 aux lancers de runes du destin)
- 1 potion anti-zoo (éloigne les animaux sauvages)
- 1 potion de vision nocturne
- 1 portail portatif (1 voyage instantané jusqu'au portail ou sanctuaire de son choix)
- 2 bons pour une monture (à échanger dans une écurie contre 1 cheval/jour)
- Chaines torsadés plus bracelets avec clefs
- vêtements de voyage
- Torche
- corde 15m
Armes : - Heaume en acier
- Cuirasse en acier
- Paire de solerets en acier
- Paire de gantelets en acier
- Claymore
Saprobion
Saprobion
Je suis un Lycan

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 26
Objets spéciaux: - Pierre Incandescente - Gobelet de l'Assoiffé - Amulette de Blanche louve
Jeu 20 Aoû - 21:20
Ambiance:
 

Boum… Boum… Boum…

Ce martellement frappait si fort, le géant qu’il aurait bien voulut s’arracher le cœur et ne plus souffrir. Se faire tant de soucis pour sa partenaire si proche et si loin de sa portée. Maintenant. Elle se trouvait en sécurité. Du moins c’était ce qu’il pensait.

Aurore ne pipait un mot depuis le sermon du jeune homme. Aussi que ce qu’il ressentait, sans maîtrise d’aucune sorte. Brute de décoffrage. Il terminait de ranger le morceau de tissu tiré d’un de ses vêtements et regardait l’ange prendre de la distance. Ses ailes blanches d’un blanc pur semblait si froide. Le géant écoutait les informations concernant l’artefact. Il n’était plus.

- Je suis désolé, je t'ai entraîné dans cette quête pour rien.

Il fronça les sourcils. Quand est-ce qu’elle avait demandé son aide ? C’était de sa propre initiative. Ne comprenant pas, il se leva à son tour, s’approcha de cette paire de plume immaculée.

- qu’est-ce que tu…

- Mais à présent, c'est fini.

Ses pas se stoppèrent, frappé par le tranchant de sa voix sans émotions. Il cru défaillir et fit un pas en arrière. Sa poitrine s’emballa de nouveau dans une peur plus grande et terrible à supporter. Il savait au fond de lui que la jeune femme tenait à partir, il savait qu’elle tenait à revenir auprès de lui. Mais cette révélation ne concernait pas seulement cette quête, mais quelque chose de plus précieux encore qui s’est vu naître au fil de leur voyage.

Non, non, non ! Il ne pouvait l’accepter ! Il ne pouvait tolérer cette décision prise sur un coup de tête.

Ce n’est pas ce que tu avais promis… Ce n’est pas ce que tu avais promis !

Il se ressaisit, fit un pas de nouveau dans la direction de la jeune femme. Sa main se levait ferme, décidé. Mais il ne put la toucher. Il se ravisa, restant juste à contempler ce mur qui se dressait lentement entre eux. Était-ce son comportement le coupable ? Avait-il eu tord ? Qui sait. Toujours est il que sa belle ange allait le quitter, mais pour ne plus jamais revenir.

Sa tête lui faisait mal. Cherchant quoi dire, comment lui faire comprendre qu’il s’inquiétait, que perdre son sang froid dans un lieu inconnu était dangereux . Trop réfléchir. Saprobion soupira lentement. L’expiration vidait lentement sa réflexion du surmenage qui le guettait.

- Je suis désolé de t’avoir traité d’idiote… Dis moi… Tu tiens à ce qu’on se quitte comme ça ? Tu veux que tout s’arrête d’un coup, comme ta quête ?

Demanda-t-il la gorge nouée. Réprimant cette boule grossissante dans le fond de sa gorge. Il dardait sur ce dos un regard emplit de tristesse et de colère. Ou étaient ces belles paroles de rester à ses côtés, de l’aider et le soutenir dans les épreuves. Et ils en avaient vécus de sacrées ! Et là, d’un coup sans prévenir, s’en allait. Mais… la confiance que le jeune homme n’avait plus connu prenait vie en la personne de l’ange. Elle avait été un baume souriant sur ses cicatrices, un réconfort apaisant quand son regard se posait sur elle. L’idée de ne plus être auprès d’elle lui creusait un vide qu’il n’aurait cru aussi profond. Un abîme dont il se sentait tomber inexorablement.

- Je vois… Alors c’est bel et bien fini entre nous… Je n’aurais cru que… - Il laissa échapper un soupir de dépit- Non rien laisse tomber…

Ce fut un homme résigné qui passa à coté de la jeune femme. Sa stature masquait la lumière pour la dernière à sa compagne de route. Maintenant leur chemin se séparait et chacun allaient vivre sa propre aventure. Il respira l’air glacial qui lui sembla moins froid que la présence angélique derrière lui. C’était certainement la dernière fois qu’il la voyait.

Saprobion lui fit face, contempla chaque détail de ce visage si parfait, cette dorure cascadant sur ses épaules, ces deux iris aussi pure que l’eau et pleine de vie. Mais éteint en cet instant. Sa vue se voilait par une montée de liquide incontrôlable. Peu lui importait.
Il raccourcissait la distance qui les séparait. L’odeur gonflait ses poumons, ses mains se posaient délicatement comme s’il tenait une poupée de porcelaine. Il posa ses lèvres sur le front longuement. Espérant que ce n’était qu’un affreux cauchemar.

Son ex portait cette même froideur lors de l’annonce de leur séparation. Aucune écoute à ses doléances, aucune émotion face à ses cris du cœur. Rien n’ébranlait ce mur de glace malgré la chaleur de son amour. Aujourd’hui la situation se renouvelait. Mais le guerrier n’avait plus la force de porter les armes. Il les laissa aux pieds de la jeune femme victorieuse.

Saprobion releva le menton d’Aurore. il déposa un tendre baiser gonflé d’amour. Si elle savait à qu’elle point il tenait à elle, ce qu’il ferait pour la voir juste sourire… Ils se séparèrent doucement, son front contre le sien. Comment en étaient-il arrivé là ?

- Bonne chance Alice…

Souffla-t-il avant de se détourner et quitter la grotte pour la fraîcheur de la nuit. L’animal blessé avançait droit devant lui sans savoir où il allait. Quelle importance de toute façon ? Juste une chose à dire : Gare aux êtres vivants lui cherchant querelle, car l’animal blessé n’aura aucune pitié.
Sexe : Féminin
Points XP & Or : 605
Royaume : Les Terres Sauvages d'Harmonia
Poste : Magicienne
Inventaire : 1 Kit d'aventurier
Potions de vigueur (x5)
lot de 5 bons pour une monture ( 4 restants)
Rations (x10)
Magie : GPS
Kit de réparation magique
Gobelet de l'Assoiffé
Armes : Bâton Magique
Aurore
Aurore
Je suis une Ange

Fiche de Compétences
Âge du personnage: 27
Objets spéciaux:
Ven 21 Aoû - 15:26

La fin d'une première aventure

Feat Saprobion


Goodbye:
 


Saprobion se relève dans mon dos, s'approche mais ne me touche pas, n'avance pas plus.

- Je suis désolé de t’avoir traité d’idiote… Dis moi… Tu tiens à ce qu’on se quitte comme ça ? Tu veux que tout s’arrête d’un coup, comme ta quête ?


Les mots sont des pierres.
Si lourdes que je n'arrive pas à les faire sortir de ma bouche.
Je ne voulais pas ... je ne voulais pas le quitter !!!! Qu'il dise cela à voix haute me blessait moralement et .... physiquement. J'étouffais ...

- Si ... si je veux pouvoir devenir plus forte, je vais devoir apprendre à me débrouiller seule. [ Je me sens flancher mais serre le poing pour ne pas me mettre à pleurer]Je ne veux pas me reposer sur qui que se soit.

Ajouter plus de paroles, m'exprimer sur mes peurs, mon manque total de confiance en moi ou sur le fait de me détester d'être aussi faible aurait été une erreur ... Saprobion aurait trouvé milles raisons de me faire rester.

" Pardonne moi ... d'être aussi ... stupide"

Je sens la peine du lycan dans ces propos ... et je la partage, me haïssant de tant de lâcheté.
Il finit par approcher et me dépasse , s'avançant dans l'entrée de la grotte.
Sa silhouette se dessine en ombre chinoise et je grave sa stature dans ma mémoire.


Je ne crains qu'il parte sans se retourner mais mon corps tout entier est figé, incapable de le retenir. Pourtant, il se retourne et nos regards se croisent. Ils doivent tous deux exprimer le même désespoir mais je dois rester ferme ...

Mon souffle se bloque quand il fait quelques pas vers moi, s'approchant jusqu'à être à quelques centimètres de moi.

Et ... doucement, l'homme embrasse le front de la femme.

"Je suis tellement ... désolée"

Ses mains qui m'avaient si durement attrapé plus tôt, n'étaient à présent que délicates craintes autour de mon corps.

Sa bouche trouve la mienne. La chaleur qu'elles dégagent sont un baume salvateur qui se diffuse en moi mais me brule de chagrin. Mes mains voudraient empoigner sa nuque, mon corps se presser contre le sien et ma bouche ne jamais quitter la sienne ...

Mais ...

"Mais". Un "mais" ,  mur glacé dans lequel je m'enferme pour ne pas laisser à Saprobion un faux espoir. Un "mais" qui me ramène à ce que je suis : une idiote faible et fragile. Une source de peur et de crainte pour le lycan. Un poids ... un ange qui ne pouvait pas voler.

Ces quelques derniers instants si précieux ou nos fronts sont l'un contre l'autre. Son souffle sur mes lèvres entrouvertes ...

" Pitié ... ne pars pas ..."


- Bonne chance Alice…

Saprobion se recule. Pas "Aurore" .... mais "Alice".
Il ne disait pas aurevoir à l'ange qui l'avait accompagné tout du long mais à l'inconnue qui arrivait d'un autre monde , femme mariée quelconque mais intouchable.

"S'il te plait ... non !!"

Je suis à bout de souffle, étouffant, n'arrivant qu'à lui offrir un faible murmure

- Bonne ... chance ....

Il disparait dans la nuit. Il ne se retournera pas ...

La fin d'une première aventure [Saprobion] A96af811

Je dévisage la nuit ... pendant ... à vrai dire, je ne sais même pas combien de temps ... Saprobion est loin désormais et je suis seule. Je finis par me laisser tomber au sol, laissant enfin les larmes se déverser sur mon visage.

Je cris ma douleur sans la retenir et reste prostrée sur le sol de longues minutes ... heures ... ne me calmant qu'au moment ou le soleil se lève enfin sur cette nuit cauchemardesque.

Ma poitrine me fait mal ... j'ai le tournis et une envie de me faire mal . La douleur physique comme cataplasme de la douleur morale.

Mais au-delà du mal-être ... il y a un vide... un vide atroce et insoutenable.

Je finis par me relever , faisant apparaitre des vêtements pour me vêtir.
J'ai froid, incapable de me réchauffer et dans le reflet du bassin, je ne suis plus que l'ombre de moi-même. Teint blafard, yeux rougies et mes ailes tombantes dans mon dos.
Rangeant les affaires , ultime souvenir de ce "nous" que nous formions, je reprend la cape du lycan et la passe autour de mes épaules. Elle porte encore son odeur...

Sans un regard vers cette grotte de cauchemar, je sors et lentement, suit le chemin inverse pour retourner à la capitale et trouver un coin ou purger ma peine, retrouver le courage de tenir ma résolution : Devenir plus forte.

Cela devenait mon but, mon horizon. En l'atteignant, je reverrais celui que j'aime. Quand je serais fière de ce que je suis devenue, je partirais à la recherche de Saprobion.


- - - - Fin du RP // Saprobion et Aurore - 1ère Partie - - - -


@Saprobion La fin d'une première aventure
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: ZONE RPG : Les Six Territoires :: Terres sauvages d'Harmonia :: Monts brûmeux
La fin d'une première aventure [Saprobion]

Sauter vers:
FORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUM
FORUMFORUMRPG-ChevalierFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUM
FORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUM
FORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUMFORUM